Conseils utiles

Culture du comportement humain

Pin
Send
Share
Send
Send


La culture du comportement humain dépend de son éducation. Les adultes sont porteurs de la culture nationale. Ils s'efforcent de faire ressembler l'enfant à eux-mêmes. L'enfant copie le discours et le comportement adulte et devient une partie de la société.

La culture du comportement, en tant que terme scientifique, désigne la totalité de toutes les formes de comportement dans lesquelles les principes moraux et éthiques d'une personne sont exprimés. Ce concept englobe tous les domaines de la culture interne et externe d’une personne: comportement dans les lieux publics, étiquette, vie quotidienne, relations avec autrui, nature des intérêts et des besoins, hygiène, organisation du temps personnel, goûts esthétiques, pantomime, expressions faciales, culture de la parole.

La culture de comportement d'un individu caractérise son apparence morale, esthétique et spirituelle. Cela montre à quel point une personne a acquis et accepté les valeurs de la société dans laquelle elle vit, et avec quelle habileté il les utilise. Chacun de nous a la responsabilité de respecter les règles de conduite, pour sa propre culture et pour ceux qui nous remplaceront.

Les règles de comportement dans la société doivent être inculquées à une personne dès son plus jeune âge. Ce n'est que dans ce cas que l'enfant pourra utiliser habilement ses compétences à l'avenir.

Les mauvaises habitudes peuvent être comparées aux mauvaises herbes. Ils grandissent là où il n'y a pas de contrôle et d'ordre appropriés. À un âge très précoce, quand le bébé sait déjà marcher et manipuler son corps, il est nécessaire de commencer à développer certaines compétences sanitaires et hygiéniques et à respecter les autres (pas seulement les adultes, mais aussi les autres enfants).

À l'âge de trois ans, un enfant devrait pouvoir se déshabiller et s'habiller de manière autonome. À ce stade, il est nécessaire de lui apprendre à manipuler les vêtements et les chaussures. Il devrait être soigneusement plié ou suspendu et en place. Ce n'est pas aussi facile que cela puisse paraître. Les parents doivent exercer un contrôle discret et guider le bébé. En conséquence, l'enfant aura l'habitude de prendre soin de lui-même et de ses affaires.

La culture du comportement implique également la capacité de se brosser les dents, de se laver et de se laver les mains. Il est facile d’habituer un enfant à cela. Au début, il aura besoin de votre aide et de votre contrôle. Les parents devraient, par leur propre exemple, montrer à l'enfant comment communiquer avec les autres. À l'âge de six ans, un enfant devrait pouvoir saluer, dire au revoir, remercier et rester silencieux, si nécessaire, sans rappel.

Les bonnes manières pour les enfants sont particulièrement importantes lorsqu'ils commencent à aller à l'école. Le bébé commence une vie complètement nouvelle. Il doit apprendre beaucoup de règles. Ceux-ci incluent: venir aux cours à l'heure, s'asseoir correctement, garder un lieu de travail en ordre, ne pas crier, ne levez pas la main et faites appel aux enseignants correctement. Toutes ces compétences seront utiles à l’enfant plus tard. Ils sont produits quotidiennement par des éducateurs. Pour réussir la consolidation, la participation des parents est requise.

Cependant, il ne suffit pas de connaître les règles, il faut aussi les respecter. Ce sont ces personnes qu'on appelle culturelles. La culture du comportement est une sorte d’ensemble d’habiletés et d’habitudes qui témoigne du niveau de développement d’une personne et lui permet de s’intégrer harmonieusement dans la société.

Les toutes premières compétences comportementales se développent chez les enfants, même à un âge inconscient. Par conséquent, il est très important que les jeunes parents s’occupent de la culture de leur comportement et de leur vie. Un exemple personnel associé au contrôle et à la rigueur donnera certainement un résultat positif.

Il n’est jamais trop tard pour bien enseigner. Même si vous manquez quelque chose, vous avez toujours la possibilité de vous rattraper. N'oubliez pas qu'il est beaucoup plus difficile d'éliminer une mauvaise habitude que de l'inculper. Soyez patient et ne vous écartez pas une minute du but. Vous devrez vous contrôler et contrôler l'enfant. Ce n'est pas une tâche facile, mais vous y arriverez sûrement.

"Être cultivé" - Qu'est-ce que cela signifie?

Les cultures externes et internes ne sont pas nécessairement étroitement liées, parfois elles se contredisent complètement.

Ainsi, un individu, connu pour son comportement impoli et impoli, peut être le propriétaire d'un monde spirituel riche et d'une excellente éducation.

Et, au contraire, un camarade poli et sympathique qui observe l'étiquette jusqu'au dernier mot peut être vide, ignorant, non professionnel et immoral de l'intérieur.

La culture de comportement externe est l'interaction de la personnalité avec son environnement. Elle s'exprime dans les contacts avec le monde - collègues, amis, parents, dans le respect de l'étiquette et des autres normes sociales..

Ce sont des formes de notre comportement de tous les jours: en un mot, tout ce que nous faisons, une fois dans le monde et même bien avant ce moment.

La préparation au contact avec la société (hygiène, choix des vêtements, remise en forme) est également prise en compte!

Il ne faut pas penser à la culture externe comme quelque chose d'artificiel et superficiel. Il est absorbé par une personne de son enfance au cours de ses études, de sa formation, de sa communication.

De nombreuses actions en nous sont programmées, et nous n'hésitons pas à nous conformer à certaines normes comportementales - nous disons bonjour, lavent, remercions, travaillons, cédons, aidons.

Une interaction compétente avec la société se produit de manière organique et naturelle dans la plupart des cas, car elle est vaccinée presque dès la naissance.

Ce sont des «règles de vie» particulières: respecter les anciens, faire preuve de courtoisie et de tact, être responsable, ne pas être impoli, ne pas être en retard, demander la permission, etc.

Idéalement, les cultures externes et internes se complètent et mettent harmonieusement en valeur le meilleur des unes et des autres.

La beauté de l'âme, les normes morales élevées, la moralité et l'éducation doivent être associés à un toilettage visuel, à un discours compétent et à une attitude courtoise envers les autres.

Pas étonnant qu'on pense qu'une personne vraiment bonne est belle de tous les côtés.

Les significations quotidiennes de la culture

Dans l'esprit humain, trois concepts font référence à la culture, ce que les gens veulent dire lorsqu'ils utilisent ce mot:

  1. Le terme culture peut signifier tout trait de caractère qui caractérise une personne. Par exemple, instruits, instruits, polis et autres. En revanche, ils ont mis des traits tels que l'immoralité, la vulgarité, les mauvaises manières. La culture de la parole et l'éthique dans ce domaine sont particulièrement importantes. Vous devez être capable de communiquer avec les personnes de votre entourage de manière à transmettre vos pensées, mais en même temps, ne créez pas une situation de conflit et ne vous montrez pas comme une personne sans tact et sans éducation.
  2. La culture comprend toutes les institutions et organisations œuvrant dans le but de diffuser les valeurs spirituelles. Ceux-ci incluent divers clubs, musées, théâtres, sociétés.
  3. Le concept même de culture est considéré comme une combinaison de normes de comportement et de valeurs appartenant à n’importe quel groupe. Par exemple, la culture russe est la culture du peuple russe. La culture des jeunes est la culture à laquelle les jeunes adhèrent. Une culture d'élite est cette culture qui caractérise une société d'élite, etc.

En tant que porteur de la culture de son peuple, l'homme joue un rôle crucial dans la création et le transfert de son savoir et de ses traditions séculaires aux générations futures.

Culture de la parole

La culture de la parole est l’une des disciplines les plus populaires étudiées dans les universités. Les enseignants se focalisent sur le fait que chaque personne, quel que soit le type de son activité, doit pouvoir exprimer ses pensées, son discours doit être alphabétisé. Mais il est particulièrement important de pouvoir influencer l'auditoire avec votre discours, de changer d'opinion et de convaincre du point de vue auquel l'orateur adhère. Les politiciens, les enseignants et les journalistes sont des personnes qui doivent simplement à leur profession d’apprendre la culture de la parole. Mais même toute autre personne, en tant que détenteur de la culture de son peuple, doit inculquer de telles compétences dès son enfance à ses parents, ou déjà à un âge conscient pour se développer. Après tout, chacun de nous est un exemple, bon ou mauvais, pour nos enfants et les personnes qui nous entourent. Et l'alphabétisation, l'érudition et l'éducation sont toujours à prix.

Règles d'éthique de la communication

Rappelons-nous les règles d'éthique de la communication, qui sont généralement acceptées:

  1. La première règle est la prise de conscience constante que toute personne est une personnalité à part entière. Il doit être respecté et apprécié. Après tout, nous avons tous nos propres avantages et inconvénients, nos réussites et nos chutes. Nous ne savons pas ce que notre interlocuteur traverse, quelles difficultés il a traversées ou vit encore.
  2. Il est important d'écouter l'interlocuteur jusqu'au bout. Et au cas où vous trouveriez une erreur, faites-le remarquer avec tact, parlez calmement et poliment.
  3. Contactez vos collègues par nom et prénom.
  4. Ne jamais élever votre ton ou crier.
  5. Ne faites pas de promesses sauf si vous êtes sûr de pouvoir les remplir.
  6. Évitez les commérages et les intrigues.
  7. Rappelez-vous que vous n'êtes pas pire que les autres, mais pas meilleur qu'eux. Chacun a son propre travail et son but. Ils sont différents des vôtres. Par conséquent, il ne vaut pas la peine de vous comparer aux autres et de sous-estimer vos mérites ou de les exagérer.

De nos jours, les peuples modernes, en tant que détenteurs de la culture de leurs peuples, doivent simplement savoir et essayer de vivre dans le respect de l’éthique de la communication. La croissance de sa carrière et sa confiance en soi en dépendent.

Traditions et coutumes du peuple russe

Selon l'histoire, l'homme est le détenteur de la culture de son peuple. Qu'est-ce que cela exprime? Chaque nation a ses propres traditions et rites. Bien sûr, au fil du temps, certains d'entre eux ont cessé de porter un sous-texte sacré. Certains ont tout simplement disparu et de nouveaux sont apparus en retour.

La culture russe a ses propres traditions et coutumes, transmises de génération en génération. Ils peuvent être divisés en calendrier, rites familiaux et mixtes, et ajoutent à cette liste les traditions saintes. Nous décrivons uniquement ceux qui sont notés dans la société moderne.

Calendrier des rites

Les rites du calendrier peuvent, par exemple, inclure la semaine des crêpes. Il est intéressant de noter que cette fête a été célébrée à l'époque du paganisme en Russie. Les gens croyaient que se tourner vers Yaril, considéré comme le dieu du soleil, les aiderait à faire pousser et à récolter une récolte de grande taille et de grande qualité. Les gens ont célébré le mardi gras avec des crêpes et des danses rondes. Un attribut obligatoire de la cérémonie était une effigie de la semaine des crêpes brûlée sur le bûcher.

Le dimanche du pardon, célébré à l’aide de mardi gras, est un autre rite de notre époque. En ce jour, chaque personne qui suit les traditions pardonne à tout le monde et demande pardon à tout le monde.

Rites de famille

Les pratiques familiales incluent les mariages, les mariages et le baptême des enfants.

Ainsi, le rituel du mariage a commencé avec la jumelage. Tous les parents des mariés se sont réunis et ont discuté de questions concernant la dot, le lieu de résidence du couple, ont discuté d'une liste de cadeaux. En outre, avant le jour du mariage, la mariée et ses amies ont préparé une dot composée d'un ensemble de lits, de nappes, de vêtements et d'autres objets. Le jour du mariage, la fille s'est réunie avec ses amis et a pleuré son enfance. Et après le mariage, le lendemain devait être un festin chez la belle-mère, où le mari nouvellement créé est venu avec des amis.

Le rite de baptême du bébé est le deuxième sur la liste, mais non moins important. Il n'a toujours pas perdu sa signification dans la société russe. Les parents choisissent soigneusement leur marraine et leur parrain, car on pense que l'enfant peut adopter le destin de ses parrains et marraines. En outre, ces personnes devraient être responsables et comprendre qu'elles sont obligées de mener un enfant à travers la vie après le baptême, de l'éduquer, de le préserver et de l'instruire.

Rites mixtes

Les cérémonies mixtes comprennent la fête d'Ivan Kupala. Les gens croyaient qu'après cela, nager dans les eaux naturelles devenait une sécurité. Pendant la célébration, les gens font un feu de joie. Les gens croient que le couple qui saute par dessus, tenant par la main, passera par toutes les difficultés et restera ensemble, vivra dans l’amour et l’harmonie.

Vacances de noel

Les fêtes de fin d'année durent du 7 au 19 janvier. Celles-ci incluent des voitures (enfants rendent visite à des parents et à des voisins, chantent des chansons du Nouvel An, récitent des poèmes de vacances, les traitent et offrent des cadeaux) et à la divination sainte (la nuit précédant Noël, des amies se rassemblent et divinment pour une fiancée).

En tant que détenteur de la culture de son peuple, une personne doit être consciente de sa responsabilité envers les générations futures et être à la hauteur des espoirs de ses ancêtres. Après tout, sans culture, il n'y a pas de peuple. Une culture est créée par l'homme lui-même.

Regarde la vidéo: 5 informations non verbales que révèle votre visage (Octobre 2020).

Pin
Send
Share
Send
Send